Depuis sa création en 1960, l’Ecole Nationale des Cadres Ruraux (ENCR), avec cinq (05) filières de formation (Agriculture, Élevage, Eaux et Forêts, Génie rural et Pêche) s’est résolument engagée dans la formation des cadres moyens dont l’administration sénégalaise avait besoin pour la mise en œuvre de ses différentes politiques sectorielles en matière de développement agricole et rural. Mais depuis 1971, l’établissement s’est essentiellement tourné vers la formation d’ingénieurs des travaux dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et des eaux et forêts.

En 1996, le système de formation professionnelle dans les écoles encadrées par les Projets Sénégalo-Suisses d'Enseignement Agricole et Forestier après 18 ans de présence, est évalué. Il en a résulté un constat d’inadaptation voire d’obsolescence du système de formation en vigueur et ce au regard des multiples défis à relever par la formation. Il a été élaboré un projet d’établissement dans une démarche holistique et inclusive qui a tenu compte des grandes orientations de l’Etat en matière d’éducation et de formation, des tendances évolutives du contexte socio-économique sous-régional et régional. Seize ans après l’élaboration du projet d’établissement de l’Ecole Nationale des Cadres Ruraux (ENCR), beaucoup de changements ont été notés aux plans politique, environnemental et éducatif, lesquels ont fortement impacté son évolution.

L’année 2006 marque le rattachement effectif de l’ENCR à l’Université Polytechnique de Thiès devenue Université de Thiès (loi N°2005-04 du 11 janvier 2005 portant création de l'Université Polytechnique de Thiès). En effet, la création de celle-ci a permis de faire évoluer le statut de l’ENCR qui devient ainsi, en 2007, Institut universitaire, Institut supérieur de Formation agricole et rurale (ISFAR), en vue de constituer avec l’ENSA le pôle agronomique de l’Université de Thiès.

La mise en œuvre du système LMD a été effective en 2008, avec la semestrialisation des enseignements accompagnée d’une réorganisation du programme d’enseignement (renforcement des enseignements fondamentaux de première année, redéploiement de certains enseignements en année de spécialisation, etc.).  

L’ISFAR abritait, jusqu’en 2013, une seule filière de formation, celle des Ingénieurs des Travaux, avec 03 spécialités : Agriculture, Eaux et forêts et Elevage. Cette même année, devant un besoin pressant pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur d’orienter les nouveaux bacheliers, l’ISFAR a connu une massification de ses effectifs (doublement de l’effectif recruté par concours direct) et l’année suivante, une diversification de l’offre de formation par le démarrage de nouvelles filières (une licence et deux masters).

En 2014, les maquettes pédagogiques du programme de formation des ingénieurs des travaux ont été stabilisées. En outre, le renforcement  de capacités en gestion du système LMD, en e-learning, et en assurance qualité pour les personnels et étudiants, suivi de la réalisation du document d’auto-évaluation du  programme de formation des ingénieurs des travaux, a permis de  lancer  le processus d’accréditation de ce programme par l’ANAQ-SUP. Le programme de formation des Ingénieurs est, à ce moment, scindé en 3 filières distinctes qui sont complétées par une nouvelle licence en conseil agricole et rural et deux masters en Développement agricole et rural (DAR) et en Gestion des Aires protégées et de la Faune (GAPF). Les conditions d’accès sont expliquées dans les fiches de formation ci-dessous. Toutes ces formations ont une orientation professionnelle.

Aussi, les stages, enquêtes socioéconomiques, élaboration de Plans locaux de Développement (PLD), études de marchés et les travaux pratiques en clinique vétérinaire hebdomadaire et au Centre d’Application et de Production de l’ISFAR sont des créneaux de mise en application des connaissances, de contact avec le milieu réel et d’interaction avec les producteurs et le monde professionnel. Les nombreux exposés et les restitutions diverses, les rapports et les mémoires initient les étudiants à la rédaction et à la communication orale publique. Ce dispositif contribue à la formation d’étudiants opérationnels et polyvalents.

Les diplômes proposés

Fiches diplômes Licences

Département Conseil Formation Développement

Conseil agricole et rural (lien fiche de formation)

Département Productions Animales

Sciences agronomiques, spécialité Elevage, Cycle Ingénieur des Travaux d’Elevage (lien fiche de formation)

Département Productions Forestières

Sciences agronomiques, spécialité Eaux et Forêts, Cycle Ingénieur des Travaux des Eaux et Forêts (lien fiche de formation)

Département Productions Végétales

Sciences agronomiques, spécialité Agriculture, Cycle Ingénieur des Travaux agricoles (lien fiche de formation)

Fiches diplômes Masters 

Département Conseil Formation Développement

Développement agricole et rural (lien fiche de formation)

Département Productions Forestières

Gestion des Aires protégées et de la Faune (lien fiche de formation)


L’Ecole Nationale de Cadres Ruraux de Bambey (ENCR) a été créée en 1960 à Dakar (implantée au Lycée Maurice DELAFOSSE) puis transférée à Bambey en 1964, et inaugurée en 1965 par feu le Président Léopold Sédar SENGHOR. Elle a formé des ingénieurs des Travaux pendant 47 ans avant de continuer cette même mission en qualité d’institut universitaire dénommé Institut supérieur de Formation agricole et rurale (ISFAR ex ENCR) à son intégration à l’Université de Thiès en 2007. Le décret 2019-06 modifiant le décret n°2009-1221 du 02 novembre 2009 portant création, organisation et fonctionnement de l'Université de Bambey, parachève le rattachement de l'ISFAR à l'Université Alioune Diop (UAD) pour assurer une meilleure cohérence de la carte universitaire et compléter l'offre de formation de l'UAD qui bien que située dans le Baol ne comprenait guère de filière en Sciences agronomiques. Elle comprenait jusqu’ici les offres de formation en Sciences Appliquées et Technologies de l'Information et de la Communication (SATIC), Economie Management et Ingénierie Juridique (ECOMIJ) et Santé et Développement Durable (SDD) avec une mention Ingénierie du Développement durable et Aménagement de l’Environnement.

L’ISFAR vient donc couvrir un domaine complémentaire de l’offre courante et assure ainsi sa part d’activités de formations mais aussi de recherche, de service à la communauté et d’appui à l’insertion au bénéfice de la communauté, contribuant ainsi à la poursuite des missions de l'UAD.

Pour dérouler cette mission, l’ISFAR s’appuie sur 5 départements et un Centre d’Application et de Production :

  • l’Année préparatoire qui accueille et jette les bases de l’orientation des étudiants nouvellement recrutés vers les trois filières techniques ;
  • le Département Conseil Formation Développement qui prend en charge les enseignements transversaux de toutes les filières de l’ISFAR en plus des filières Conseil (Licence professionnelle) et Développement (Master) agricoles et ruraux ;
  • le Département Productions animales qui prend en main la filière Elevage et la clinique vétérinaire ;
  • le Département Productions forestières qui gère la filière Eaux et Forêts et le master Gestion des Aires protégées et de la Faune ;
  • le Département Productions végétales qui assure la spécialité Agriculture ;
  • le Centre d’Application et de Production très importante dans la formation des techniciens où convergent l’ensemble des filières pour les applications pratiques et la production.

L’offre de formation comporte ainsi 4 Licences et 2 masters :

  • la licence en Sciences agronomiques, spécialité Agriculture ou Ingénieur des Travaux agricoles ;
  • la licence en Sciences agronomiques, spécialité Elevage, ou Ingénieur des Travaux d’Elevage ;
  • la licence en Sciences agronomiques, spécialité Eaux et Forêts, ou Ingénieur des Travaux des Eaux et Forêts ;
  • la licence professionnelle en Conseil agricole et rural ;
  • le master professionnel en Développement agricole et rural ;
  • le master professionnel en Gestion des Aires protégées et de la Faune.

Les 3 filières d’ingénieurs des travaux sont accréditées par l’ANAQ-Sup et la licence professionnelle CAR est candidate à l’accréditation en 2020. Les deux masters seront bientôt soumis à l’accréditation.

A cette offre courante, vont bientôt s’ajouter 3 nouvelles filières à l’étude très avancée dans les métiers de la viande et en Agrobusiness.

De 1960 à 2019, l’ISFAR a produit 53 promotions d’Ingénieurs des Travaux dont les 27 ont été entièrement et automatiquement recrutées et les 26 autres mises sur le marché du travail. Cela fait au total 2050 diplômés dont plus de 375 sont de 21 nationalités étrangères différentes. Le taux d’insertion est des plus élevés de la place car frisant les 100% pour certaines promotions si l’on comptabilise la part de l’auto-emploi. Dans le cadre de la mission d’appui à l’insertion matérialisée par la Cellule Université Entreprise de l’Université, le taux d’insertion devrait atteindre une barre encore plus élevée.

La licence professionnelle en Conseil agricole et rural (LpCAR) et les deux masters (DAR et GAPF) sont des filières payantes qui sont respectivement à leurs 3e et 2e promotions. Les diplômés de la LpCAR sont insérés à 100% dont une part l’est parfois avant la sortie. Une part importante des diplômés de l’ISFAR sont acceptés dans des programmes de master ou d’ingénieur localement ou à l’internationale dans les universités et Ecoles partenaires. Le partenariat futur avec Agreenium devrait renforcer ce taux d’intégration dans les filières complémentaires étrangères.

La mission de recherche est déroulée à travers des projets en partenariat avec les structures de recherches, de formation et de Développement. L’ISFAR compte 2 équipes de recherches ADIT et BIOGERENAT qui constituent un cadre de réflexion, d’échange, de conception et d’accueil. Dans ce cadre, les doctorants et les chercheurs associés jouent un rôle important. La structuration en cours de la recherche par le Ministère de tutelle (MESRI) permettra d’accéder à plus de ressources humaines, matérielles et financières grâce, entre autres, à l’institutionnalisation des Laboratoires mixtes de Recherche (LMR) et les opportunités qui l’accompagnent.

Ces trois activités de formations, de recherches et d’appui à l’insertion, sont des leviers pour mieux réussir la mission de service à la communauté à travers des projets de développement et des partenariats avec les structures et projets de Développement, les ONG, Agences et Organisations de producteurs.

A l’ISFAR, si ces missions sont poursuivies avec succès, c’est grâce à (a) une équipe d’enseignants-chercheurs composée de 20 membres en activité et 04 à pourvoir équitablement en remplacement et en mesure nouvelle et (b) une équipe de personnel administratif, technique et de service de 22 membres en activité et 15 à remplacer.

Avec 60 ans d’existence et de formation ininterrompue, des enseignants chevronnés, un réseau d’alumni bien structuré pour accompagner la mise en œuvre des programmes, faciliter l’accueil des stagiaires, les voyages d’études et l’insertion, l’ISFAR garantit une formation d’Ingénieurs opérationnels fortement appréciés par le marché du travail au Sénégal et à l’étranger. Je n’en veux pour preuve que leur présence sur toute l’étendue du territoire national et l’importance des positions stratégiques qu’ils occupent aussi bien dans les secteurs publique que privé. Se battre pour intégrer l’ISFAR, c’est se donner la chance unique de bénéficier d’une formation reconnue, ayant fait ses preuves, de bénéficier d’un label international et surtout d’intégrer une grande famille solidaire pendant et après la formation.

Chères étudiantes et chers étudiants qui avez la chance d’être admis par concours à l’ISFAR, sachez que vous intégrez une famille qui ne vous lâchera jamais et vous conduira à la réussite académique et professionnelle. C’est une bonne tradition jalousement gardée d’une Ecole de formation d’excellence conformément à la devise de l’Université Alioune Diop. Mes chaleureuses félicitations vous accueillent à votre arrivée et mes vœux de réussite académique, professionnelle et personnelle vous accompagnent en permanence.

Le Directeur de l’ISFAR

Pr Elhadji FAYE


Dr Awa BA

Dr Alkaly BADJI

Saliou BOB

Pr Mouhamed CAMARA

Dr Alpha CISSE

Fily DEMBELE

Michel Bernard DIATTA

Birahim FALL

Dr Abdou Khadre FALL

Dr Abdoulaye FAYE

Dr Babacar FAYE

Pr Elhadji FAYE

Ousmane KANE

Dr Ibrahima MBODJI

Dr Serigne Modou SARR

Dr Sadibou SOW

Moustapha SY

Dr Amsatou THIAM

Dr Yakhya Elhadji THIOR

Dr Pape Babacar THIOUNE