Professeur Mahy DIAW Recteur de l’Université Alioune Diop

L’Université Alioune Diop se situe au cœur du Baol et du bassin arachidier, dans la région de Diourbel, à 120 km de Dakar. C’est une université éclatée qui étend ses tentacules sur quatre espaces géographiques différents : le site principal se trouve à Bambey alors que les autres sites sont à Diourbel, à Ngoundiane et enfin un Centre de Ressources à Dakar (CRD). D’abord Collège Universitaire Régional (CUR), créé en 2004, transformé en université de plein exercice en 2009, cette institution de l’enseignement supérieur sénégalais arbore fièrement le nom d’un illustre fils du Sénégal, Alioune Diop,  en 2011, connu pour sa lutte pour la sauvegarde de la culture africaine. D’où l’acronyme UAD. Dans sa mutation continue, l’université a intégré l’Institut Supérieur de Formation Agricole et Rurale (ISFAR) en janvier 2019, un des plus anciens établissements de formation du pays, dédié au monde rural, puisqu’il existe depuis 1960 mais a porté plusieurs noms.

Avec sa devise « l’excellence est ma constance, l’éthique ma vertu », l’UAD façonne les jeunes sénégalais et d’ailleurs qu’elle forme en puisant dans les valeurs de référence de sa zone principale d’implantation, basées sur la quête du savoir, l’amour du travail, le dialogue, l’intérêt général, la laïcité donc le respect de l’autre et l’ouverture à l’autre comme en atteste la composition de son corps professoral.

 Cet éclectisme qui a été observé dans la sélection du personnel en général, constitue pour le corps enseignant notamment, une bonne pratique qu’il faut saluer et encourager car il s’agit là d’un facteur essentiel pour la sauvegarde des intérêts, de l’attractivité et de la vitalité de l’institution et de son développement.

Etant la première université nationale à avoir adopté le système LMD, l’UAD inscrit sa formation dans l’employabilité de ses produits pour pouvoir prendre en charge les métiers du futur. Le niveau licence (L) combine ainsi le socle fondamental solide, de la mission des universités d’après indépendance, avec des unités d’enseignement optionnelles dites d’ouverture pour permettre aux étudiants d’approfondir les sujets qui les intéressent. Le niveau (M) permet aux étudiants de s’initier à la recherche et ils peuvent parachever leur formation par une thèse de doctorat. L’UAD est maintenant dotée d’une Ecole Doctorale pluridisciplinaire et transversale, ce qui constitue une mesure de sa montée en puissance. 

L’UAD s’est inscrite dans la formation classique des universités avec les disciplines fondamentales, notamment en sciences exactes et expérimentales comme les STEMS ou la médecine ;  les sciences économiques et ingénierie juridique ; la sociologie ; les formations dédiées au monde agricole pour le Sénégal du futur avec l’ISFAR, mais aussi des formations innovantes comme Santé et Développement Durable. Les disciplines transversales entre les différentes Unités de Formation et de Recherche y sont assurées par un institut d’enseignement à distance.

Il s’agit donc pour moi d’un honneur, d’avoir le privilège de participer, à un poste de confiance et de responsabilité, à la montée en puissance d’une institution dont les principaux acteurs ont réussi à construire un climat de sérénité pour lui permettre de participer à la formation des hommes qui feront le monde de demain dans la sérénité et avec l’exigence de la qualité.

Professeur Mahy DIAW

Recteur de l’Université Alioune Diop